28 décembre 2006

Acte II

    Enfin, le 26 janvier 2001, me parvenait la proposition d'indemnisation d'AXA Corporate Solutions Assurance (vous ne suivez pas? Il ne s'agit ni d'AXA Global Risks ni d'AXA Courtage? Ben non! Croyez bien que je ne suis pas non plus et pourtant je m'accroche). Bref, AXA Machin, sur la base d'on ne sait quoi (finalement autant rester dans le flou)  me proposait 649.827,25 francs avec peut-être une rallonge de 124.553.30 francs en "fonction de l'avis du contrôleur technique". Un devis était joint. Pondu par une entreprise sans expérience dans le domaine mais certainement pleine de bonne volonté. Une monstruosité technique qui fait encore rigoler l'ensemble de la profession. La dimension des micro pieux étaient grossièrement sous-estimée (120mm x 10m  au lieu de 200mm x 12.5 m soit une surface de friction inférieure de 2fois!!!) quant au reste des travaux de réhabilitation...
    Le devis initial étant de 985.000 francs, j'ai rapidement fait des calculs. Ces racailles braves gens essayaient de me voler quelque 200.000 francs tout en réalisant une réparation inappropriée voire dangereuse. Une paille. J'ai donc porté l'affaire devant le Tribunal des référés d'Evry. Malgré de nombreuses tentatives d'obstruction de la part du cabinet d'avocats qui gravite autour de la nébuleuse AXA MachinDSC01419, j'ai obtenu le paiement d'une provision de 780.000 francs. Le reste étant suspendu aux résultats d'une expertise judiciaire plus approfondie. DSC01420   

Posté par 024091 à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Acte II

Nouveau commentaire