06 janvier 2007

ACTE IV

    Vous pensez, naïvement, que le problème était réglé. Je le pensais aussi. C'était oublier qu'avant tout réglement définitif il faut apurer totalement le contentieux. AXA Corporate Solutions semblait d'accord pour payer le dû d'AXA Global Risks (AXA est organisé comme beaucoup d'entreprises mondialisées: une maison mère et des filliales, AXA Corporate Solutions, AXA Global Risks, AXA Courtage, AXA Assurance, AXA Investiment Managers,  AXA Private Equity, AXA Banque... Il est facile d'imaginer quel est le but recherché et atteint). Mais évidemment beaucoup de détails financiers restaient à régler. Un nouveau contrat D-O (j'ai envie de m'assurer à nouveau chez AXA... non , je déc... plaisante), les frais de procès, d'avocats, d'expertise, le réglement de dommages pour chacune des parties injustement mises en cause, mes propres dommages et intérêts... Je n'ai aucune idée de la somme globale (risks). Probablement de l'ordre de 300.000 euros. C'est à dire plus du double de la somme initiale.
DSC01413
    C'est bête, hein? Oui , ça l'est! Lorsque l'on songe que certain personnage haut placé dans la hierarchie de cette boîte a l'oreille de quelques uns de nos politiques, on ne peut qu'être rassuré (assuré). La France est sur la bonne voie ("La France est au bord du gouffre, Alors chers compatriotes, je ne dirais que deux mots: En Avant!)
DSC01407
    Mais vous n'avez pas encore tout lu. Devant l'énormité de la somme à débourser, une entité(?), chez AXA Machin, a décidé de ne pas payer. C'est là que l'on peut admirer le savoir-faire d'un cabinet (au bout du couloir à droite) d'avocats nauséabond. La Justice française manque de moyen et de juge. Les tribunaux sont encombrés de multiples affaires ressemblant à la mienne. Bien sûr, il est normal que chaque partie dépose ses conclusions, ses réflexions, ses contestations. Ces dépots sont effectués au cours d'audiences successives dont la fréquence est d'une par mois grossièrement.   Calculons: 12 audiences par an moins les "vacances judicaires" (soient l'équivalent de 5 audiences) restent 7 audiences. La technique simple consiste donc à multiplier les opposants. Dans mon cas nous en sommes à cinq. Donc cinq dépots de conclusion différents, surtout pas en même temps. Le plus efficace c'est la veille de l'audience, avec un peu de chance cette audience est reportée. Donc grosso modo une année pour les dépots, une année pour les réponses aux conclusions, une autre année pour les conclusions aux réponses en conclusion. Nous en sommes là. J'ignore s'il y aura des réponses aux conclusions des réponses en conclusions.
    La prochaine audience aura lieu le 26 février et je vous tiendrai informé de la suite des événements.
    Avec une nouvelle série de photos sur l'état actuel de la maison.
    Mais un petit conseil pour finir: si vous voyez le sigle AXA sur n'importe quel produit financier ou d'assurance, passez votre chemin, il existe d'excellentes Mutuelles (auxquelles n'importe qui peut adhérer) dont le but est de rendre service et non de s'enrichir
DSC01406.

   

Posté par 024091 à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ACTE IV

Nouveau commentaire